Archive for Réformes pour la RDC

RDC:Révolution et Bonne gouvernance:Développement. Vers une Administration publique efficace.

La gouvernance, c’est la ‘‘la manière dont s’exerce l’autorité politique, économique et administrative dans la gestion des affaires’’[1] .L’observance – comme pour un malade qui doit respecter les prescriptions du médecin- est un élément clé du succès de la politique de tout Gouvernement et de la bonne gestion des organes exécutifs de l’Etat.

C’est en cela que réside  le sens du  concept de ”compliance”, concept indispensable pour comprendre la notion de ‘‘gouvernance’’ ! La compliance réfère au fait d’adhérer aux orientations politiques de l’Etat au niveau de ses agents. Elle signifie que si la rigueur dans l’exécution de la politique publique n’est pas observée et de mise, cette politique aura alors des effets désastreux en termes de complication des problèmes qu’elle était censée résoudre. Read more

DRC : for appeased General Elections in 2016

GENERAL ELECTIONS IN 2016

PROPOSAL FOR A SOFT LANDING [1]
Jean Munyampenda

(November/05/2014)

DRC:  A transition from 2015 to 2016 is a necessity to a peaceful departure of Joseph Kabila from state power and for appeased general elections at the end of 2016. These are here the two key issues of this proposal  to avoid a politician revision of the Constitution  in order to get a third presidential term prohibited by Article 220. Read more

RDC : POUR UNE NOUVELLE VOIE DEMOCRATIQUE

La démocratie repose sur le principe de ‘‘compromis’’ entre forces politiques en tant que expression institutionnelle d’un consentement de ceux qui sont dirigés. C’est pourquoi l’on ne peut dire que le régime actuel d’absence de participation populaire à la gestion dans les entités de base et/ou de gouvernement parallèle à tous les niveaux ( ”laboratoires politiques”) soit une démocratie ! Sans véritable gouvernance d’Etat, point de démocratie digne de ce nom en RDC ! Read more

PROPOSITION 9 : LA REVUE STRATEGIQUE DE LA PRESENCE DES NATIONS-UNIES EN RDC

La diplomatie exige d’elle que l’on puisse nouer  des relations utiles et mutuellement avantageuses pour l’Etat et des alliances stratégiques pour stabiliser politiquement  la société dans son ensemble. Dans cette optique, la pire des choses pour un pays, c’est avoir en son sein une gouvernance dont les  préoccupations motrices sont externes. (Texte retravaillé le 10 octobtre 2015)   Read more

PROPOSITION 10 : POUR DES CONCERTATIONS NATIONALES DE CHANGEMENT EN RDC

La refondation de l’Etat suppose la refondation préalable du cadre dans lequel les forces politiques et sociales congolaises peuvent inaugurer  dans la durée un véritable front large de changement. Le ”Dialogue politique” récemment envisagé – sous le vocable des ”concertations nationales”-  peut constituer une opportunité non seulement pour l’avancement vers cet objectif majeur de refondation de l’Etat en RDC mais aussi pour le retour à la paix durable dans l’Est du pays. Read more

PROPOSITION 3 : LA NOUVELLE VOIE DEMOCRATIQUE POUR LA RDC

La démocratie repose sur le principe de ‘‘compromis’’ entre forces politiques en tant que expression d’un consentement de ceux qui sont dirigés. C’est pourquoi l’on ne peut dire que le régime actuel d’absence de participation populaire  à  la gestion dans les entités de base   et/ou de gouvernement parallèle à  tous les niveaux  ( ”laboratoires politiques”) soit une démocratie !

Mieux, la démocratie ne peut  être qu’une doctrine endogène  de bonne gouvernance. Sans véritable gouvernance d’Etat, point de démocratie digne de ce nom en RDC ! Read more

PROPOSITION 6 : LES REFORMES DU SECTEUR DE LA SECURITE ET DE LA SOUVERAINETE

La sécurité, c’est avant tout une certaine tranquillité d’esprit inspirée par le sentiment de n’être pas menacé.  Un discours haineux, un harcèlement social, une exclusion sectaire…font partie des menaces contre lesquels une organisation de sécurité doit lutter  pour assurer la tranquillité des individus.  La sécurité, c’est donc aussi une certaine tranquillité d’esprit par la confiance en ses institutions nationales dont l’armée, la police, les services de renseignement et … la monnaie. Une monnaie qui n’est pas souveraine constitue une menace sérieuse pour un Etat moderne. Read more

PROPOSITION 5 : LA NOUVELLE ECONOMIE DU CHANGEMENT EN RDC

La RDC est un immense pays doté d’une diversité extraordinaire des ressources naturelles. Avec fierté, nous avons tendance à glorifier cette opportunité exceptionnelle de nature en de rêve de grandeur stratégique.

Pourtant,  la vraie grandeur réside en la mise en valeur par nous-mêmes et pour nous-mêmes de ces ressources naturelles en les transformant concrètement en richesses pour tous les congolais. Mais, il y a des conditions politiques préalables -  institutionnelles  et diplomatiques – indispensables pour arriver à  un processus continu de développement endogène. Read more

PROPOSITION 1: UNE STRUCTRE PERMANENTE ET EFFICACE DE GOUVERNANCE D’ETAT EN RDC

La Gouvernance, c’est ‘‘le processus par lequel une société se pilote et se dirige’’  (Isabelle GUISNEL : ‘‘Les indicateurs de bonne gouvernance : fabrique et pratique des indicateurs de gouvernance’’. Observatoire des Fonctions Publiques Africaines. Cotonou. Benin Juillet 2011).

Toute Gouvernance d’Etat est fondée sur une certaine valeur sociale. Au-delà des débats idéologiques et doctrinaux au fondement d’une valeur sociale, il est clair que – pour être une norme de gouvernance d’Etat dans une société – , cette ”valeur sociale” doit  apparaître comme une ”valeur sociale centrale” en répondant   à certaines  exigences particulières. C’est de ces exigences particulières qu’il faut partir pour déterminer – de manière pratique – l’organisation gouvernementale d’un pays et les modalités de fonctionnement d’un Etat. (Texte retravaillé le 9/10/2015).

Read more

PROPOSITION 2 : UNE EFFECTIVE GOUVERNANCE DECENTRALISEE EN RDC

Le découpage des provinces de la Constitution du 18 février 2006  n’avait pas prévu des instances intermédiaires de coordination  entre le Gouvernement central  et les entités  décentralisées et dotées  des véritables  gouvernements locaux.

La présente proposition s’est inspirée  d’une logique  de mise en  œuvre  des 12 provinces déconcentrées de l’Etat, provinces conçues comme des instances  de coordination des districts  qui seraient – eux- autonomes, et dotés  des véritables  gouvernements locaux. (Texte retravaillé le 8 octobtre 2015)

. Read more