PROFIL DE JEAN MUNYAMPENDA

Jean Munyampenda rêve  à l’édification d’un large et solide Etat panafricain au Sud du Sahara, à  même de répondre aux défis de la mondialisation en cours.  Il croit ferme que – dans la construction du building panafricain – la RDC doit être perçue comme la fondation et le rez-de-chaussée indispensables au maintien de l’édifice entier et ce, dans une triple perspective, de la démocratisation de la société africaine, du développement économique et social et de la définition stricte d’un cadre de la pratique effective des Droits de l’Homme.

Jean Munyampenda Ndahiriwe small jmunya@yahoo.com

Congolais né au Masisi dans le Nord-Kivu, le 18 février 1957. Etudiant contestataire dans les années 1980 sous le régime de Mobutu, ce qui lui valu un an de réclusion dans son village à  Kichanga dans le Masisi où il s’employa à  donner bénévolement des cours dans une Ecole Secondaire, avant de revenir à  Kinshasa pour finir ses études à  l’Université de Kinshasa en 1983.

Retenu comme assistant à l’Université de Kinshasa, il y organise des travaux pratiques des statistiques et des séminaires d’Economie publique durant 4 ans et donne des cours d’économie politique à  l’Institut des Techniques et Sciences de l’Information, actuellement  IFASIC. Il preste aussi ses services  comme cadre dans certaines  entreprises à  Kinshasa (Cimenterie de Lukala, Société Financière de Développement) et bureaux d’Etudes de la place.

En 1993, il est  Conseiller du Ministre Eugène Banyaku  Luape Epoto à l’Energie où il participe au processus de refonte du cadre des relations entre l’Etat et les sociétés pétrolières, avant de démissionner et quitter Kinshasa pour le Katanga et la Zambie.

Jean Munyampenda rejoint l’AFDL de Laurent Kabila en 1996 où il est nommé Conseiller Politique lors de la marche de l’AFDL contre le régime  de Mobutu. Mais, il est mis en echec  et isolé lorsqu’il propose un large Front Politique National  entre les Kabilistes (AFDL), les Tshisekedistes (UDPS) et les Gizengistes (PALU) pour une refondation radicale de l’Etat en RDC.

En 1998, Il devient cadre du RCD de manière très  éphémère (3 mois) avant d’y laisser les Ruberwa, les Tambwe Mwamba, Wamba-dia-Wamba, Lambert Mende, Lunda Bululu, Moise Nyarugabo, Kin-Kiey Mulumba, Nyamwisi ….s’y entre-déchirer et se fractionner en plusieurs mouvements antagonistes.

Durant 10 ans (de 1999 à 2009), il se consacre à  la consultance comme spécialiste du Planning, Monitoring et Evaluation et Expert-Formateur pour les institutions et les entreprises  et  comme enseignant – en free lance – dans diverses universités dans le domaine des Finances  (finances de l’entreprise, gestion du portefeuille, gestion des institutions financières et gestion des finances internationales).

En 2009, lors des négociations CNDP-Gouvernement de la RDC, Jean Munyampenda renoue avec la politique en tant que partisan de la modernisation  de la RDC sous forme d’une refondation integrale de l’Etat..

CURRICULUM VITAE DETAILLE

I  Identité

  •  Nom                 :      Jean MUNYAMPENDA
  • Naissance         :      Le 18 février 1957, à Nyakariba (Masisi, RDC)
  • Etat civil            :      Marié et Père de  Huit enfants.

II  Formation

  •  1976 – 1983 : Université de Kinshasa, Licence  en Sciences Economiques( Système de 5 ans, “Distinction”: Équivalent Maitrise)
  • 1970 – 1976  : Ecole Secondaire à Kinshasa puis à Goma (RDC)
  • 1964 – 1969 : Ecole primaire à Goma, à Bukavu et puis à Kinshasa (RDC)

 III. Expériences politiques

 

  •  Conseiller au Ministère de l’Energie en 1993 avec le Ministre Banyaku Eugène à Kinshasa. (Sous le régime de Joseph Mobutu).
  • Conseiller Politique à l’AFDL, lors de l’avènement de Laurent Kabila au Pouvoir entre 1997 et 1998. (Sous le régime de Laurent Kabila) et alors partisan pour un accord  avec  l’UDPS d’Etienne Tshisekedi et  avec le PALU d’Antoine Gizenga en 1998 pour Front politique large de refondation de l’Etat en RDC.
  • Principal Négociateur  (CNDP) des Accords de Paix de Goma du 23 mars 2009 avec le Ministre Raymond Tshibanda (Gouvernement de Joseph Kabila ).

IV.  Expériences professionnelles 

  1. Chronologie de l’expérience

1983 – 1986

  • Assistant à l’Université de Kinshasa (Faculté des Sciences Economiques) chargé des exercices et travaux pratiques  de Statistique Descriptive, d’Economie Politique et des Finances publiques
  • Assistant de l’Administrateur-Délégué à la Société des Ciments de Lukala (CILU). En plus de la fonction enseignante ci-dessus, j’étais chargé des Etudes économiques, responsable de l’extension des activités à l’ex- CIZA (CILU actuelle).

1986-1987

  • Responsable des Etudes dans le Bureau d’Etudes ‘Gamma-Conseils’. De nombreuses études  de « planning, de  costing et d’investissement »  au niveau des entreprises clientes ont été réalisées dans les domaines de transport, de l’agriculture, de l’industrie, etc.
  • Assistant à l’Institut Supérieur de Techniques de l’Information à Kinshasa,  chargé des exercices et travaux pratiques  d’Economie politique.

 1987 – 1989

  •   Analyste-Chef de projets à la SOFIDE (Société Financière de Développement ; Analyste de projets et chargé de la supervision (évaluation ex-post de projets en exécution à Kinshasa et dans les provinces de Bandundu et Bas-Congo en République Démocratique du Congo) et ce,  dans des  secteurs économiques variés : industries manufacturières (chaussures, plastic, textiles, papiers), exploitations forestières, exploitations agroalimentaires, Elevage de toutes sortes.

 1990 – 1991

  •  Analyste interne des activités du Groupe Ngezayo (élevage, exportations du café, aviation, activités minières, production agricole, petite industrie de transformation…) et évaluation des projets pour le Groupe dans le Kivu (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Ituri).

 1992- 1993

  • Directeur des Etudes Economiques à la Fondation Universitaire du Congo, chargé d’élaboration des dossiers d’investissement pour les anciens diplômés des universités affiliées à la Fondation. Analyse des modes de financement des micro-entreprises dans la ville de Kinshasa et son hinterland et Evaluation économique et financière des microprojets. Accent mis sur la promotion des femmes entrepreneurs. {1992)
  • Conseiller du Ministre, chargé des questions pétrolières dont notamment celle de l’élaboration des structures des prix des produits pétroliers et celle de la renégociation des conventions avec les multinationales. Audit d’importantes sociétés pétrolières : Mobil Oil, Shell-Zaire, Sep-Zaire, Elf-PetroZaire. (1993).

1994 – 1998

  • Gestionnaire du Groupe Shalina à Lubumbashi au Katanga: importation des médicaments, gestion des entrepôts pharmaceutiques, achat des produits miniers  et leur exportation par la Zambie (1994)
  • Chargé des cours  (sur contrat PNUD) à l’Université Nationale du Rwanda  – Théories de Finances Internationales et Politique Générale de l’Entreprise - (1996).
  • Contractuel pour les prévisions économiques et les privatisations des entreprises publiques. Au cours de cette expérience, 40 études d’évaluation  ont été menées sur des entreprises publiques en vue de leur realisation au Rwanda.
  • Conseiller Politique à l’AFDL, lors de l’avènement de Laurent Kabila au Pouvoir entre 1997 et 1998. (Sous le régime de Laurent Kabila),
  • Conseiller au Ministère d’Etat  en 1998 (chargé  des études en vue de financement des investissements sous garantie de l’Etat congolais et des négociations économiques internationales) : montage des dossiers de traitement de la dette extérieure du Congo auprès des milieux financiers internationaux en Suisse (Evaluation et titrisation de la dette extérieure en obligations internationales).

1999-2008

  •  Consultant indépendant au Rwanda et Chargé de Cours à l’Université
      1. Participe notamment à deux études de la Banque Mondiale sur l’identification des problèmes et des solutions relatives aux problèmes économiques au niveau des communautés de base, utilisation des méthodes participatives.  Evaluation et Montage de plusieurs dossiers de projets pour des toutes petites entreprises individuelles ou associatives en quête de financement.
      2. Gestionnaire du Programme de Développement Industriel du Rwanda  (Contrat ONUDI), chargé de la mise en œuvre dudit programme dans tous ses aspects (administratif, financier, logistique, …) : Contacts avec les entrepreneurs du secteur privé pour le montage des dossiers d’études d’investissement, avec préférence pour les dossiers des entrepreneurs privés,   Relations établies avec les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux,     Relations établies avec les experts nationaux et internationaux chargés de la promotion et le développement des entreprises du secteur privé.
      3. Chargé de cours à l’Université Libre de Kigali (le soir) : Finances de l’Entreprise (Décision d’investir, opérations financières,….).
      4. Chargé de Cours à l’Université Adventiste d’Afrique Centrale (UAAC) au Rwanda : Cours de Finances de l’Entreprise (analyse financière, prise de décisions en matière d’évaluation des investissements,…)
      5. Chargé de Cours à l’Université Laïque Adventiste (UNILAC)  de Kigali : Cours d’Analyse financière, Economie nationale ,….
      6. Responsable de la gestion des programmes de formation à  temps partiels  au ‘‘Kigali Institute of Science, Technology and Management’’ (participation à  l’élaboration des Curricula, recrutement des Enseignants, suivi des formations tant en salle qu’en ligne) ;
      7. Chargé de Cours (2005-2008) au Kigali Institute of Science, Technology and Management (2005-2007): Management Stratégique, Marketing, Finances Internationales.
      8. School  of Finance and Banking  au Rwanda : Management Stratégique, , Marketing, Finances Internationales, Entreprenariat, Gestion des Institutions Financières et Contrôle de  Gestion.
  •  Experiences de Consultant  indépendent au Rwanda.
      1. Plans stratégiques des  institutions ou des secteurs d’activités
        1. Elaboration du Plan Stratégique (3 ans) de l’Office de l’OMBUDSMAN
        2. Plan National (5 ans) pour les Orphelins et autres Enfants Vulnérables pour le Ministère du Genre et de la famille (MIGEPROF/ UNICEF).
        3. Organisation des Services Financiers Ruraux pour la Province d’Umutara du Rwanda (BRD/FIDA).
        4. Elaboration du Plan Stratégique (3 ans) de la Commission Nationale des Droits de la Personne du Rwanda.
        5. Elaboration du Plan Stratégique de Communication de la Caisse de Sécurité Sociale du Rwanda (CSR).
        6. Evaluation et Monitoring des plans stratégiques/ (CNDH/CSR).
      2.  Revues des Dépenses publiques (Evaluation ex-post)
        1. Revue des Dépenses Publiques pour le Secteur de l’Eau et Assainissement (Ministère de Terre, Mines et Environnement du Rwanda) sur financement de la Banque Mondiale
        2. Revue des Dépenses Publiques pour le Ministère de la Santé du Rwanda, avec le Bureau d’Etudes Belge AEDES pour compte de l’Union Européenne.
      3. Formations réalisées comme Expert-formateur 
        1. Planification et Exécution des plans communautaires de Développement
        2. Analyse et Planification institutionnelle dans un Institut de Sécurité Sociale :
        3. Concept  et  pratiques  de l’Administration publique moderne
        4. Concepts et  pratiques des Services de Qualité.
        5. Concepts et  pratiques du Monitoring & Evaluation des Plans.

2009-2012

  •  Principal Négociateur  (CNDP) des Accords de Paix de Goma du 23 mars 2009 avec le Ministre Raymond Tshibanda (Gouvernement).
  • Consultant indépendant à Kinshasa, auprès de la Société SODEICO pour le compte du Ministère de la Justice et Droits Humains (Provinces du Nord-Kivu dont Goma, Province du Sud-Kivu dont Bukavu et Province Orientale dont Bunia) en 2011.
  • Consultant pour compte du Programme de Gouvernance en RDC (Projet de l’Union Européenne) en 2011.
  • Conseiller en politiques au Bureau National de l’UNWomen à  Kinshasa. Le travail comportait des aspects de planification opérationnelle, de suivi des actions planifiées et la coordination des activités des collègues pour compte de la direction du Bureau.Voyages vers l’Est du Congo dans le cadre d’études  sur les violences basées sur le genre et les violences sexuelles (Provinces du Nord-Kivu dont Goma, Province du Sud-Kivu dont Bukavu et Province Orientale dont Bunia).
  • Consultant indépendant  (actuellement axé sur les questions de la Région des Grands-Lacs).

 2. Les acquis de l’expérience professionnelle

L’expérience acquise porte essentiellement sur les analyses prospectives des institutions et sur les activités  d’élaboration des plans opérationnels assortis  non seulement des propositions concrètes et actions détaillées à mener mais aussi des mécanismes de leur coordination et de leur suivi et évaluation.

De la  diversité des domaines de cette experience (activités de gestion des programmes auprès des entreprises ou des institutions, activités  d’enseignant, de direceur des etudes,   de consultant dans le domaine de planification, de monitoring et d’évaluation des projets ou  comme superviseur des recherches  et des mémoires des étudiants, il est resté une habitude, celle  de toujours developer rapidement   une méthodologie appropriée pour chaque cas spécifique –et ce, en passant par plusieurs paliers :

  •  Analyse historique : recherche documentaire, interprétation des données statistiques et élaboration des graphiques, des tableaux ou des diagrammes pour l’identification des invariants au cours du temps– point de vue global ou point de vue sectoriel ou par domaine socio-économique ou de gouvernance des institutions ;
  • Analyse institutionnelle  : analyse de la valeur dominante d’une organisation avec son aire de contrôle et ses champs d’intervention, ses mécanismes de gestion et procédures, son personnel et ses compétences, son système de coordination  -formel et informel- avec ou non unité de commandement, sa division interne du travail – horizontale et hiérarchique – avec sa manière spécifique de rendre compte par rapport à cette valeur dominante prévalent dans l’organisation en question ou aux autorités administratives ou législatives) ;
  • Analyse prospective : projection des activités d’aujourd’hui   en fonction des tendances possibles (spécification des modèles et ses critères pour une planification opérationnelle)  ou historiquement probables en fonction des normes de référence locale  ou en fonction des faits significatifs  mais encore socialement ”minimes” dans la société globale.

Fait,  le 23/8/2013

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *